EXPÉDITION 24/48h | LIVRAISON OFFERTE ET SÉCURISÉE | AVIS 4,9/5 ★★★★★
Cohiba Cigare Cubain

Cohiba : la célèbre marque de cigare cubain

de lecture - mots

Cohiba est reconnu comme étant la plus célèbre marque de cigares au monde. Depuis 1966, elle crée des cigares qui étaient au commencement destinés exclusivement à Fidel Castro. Ils ont ensuite été commercialisés dans le monde à partir de 1982. Aujourd’hui, la marque de cigares cubains Cohiba reste connue pour la qualité de ses cigares dotés d’arômes et de saveurs uniques.

Histoire des cigares Cohiba

Cohiba a commencé en tant qu'entreprise nationale de Cuba, contrairement à la majorité des autres marques de cigares cubains, qui ont été nationalisées des propriétaires privés pendant la révolution de guérilla de Fidel Castro. Les premiers cigares Cohiba étaient le produit de Che Guevara, un homme dont vous avez probablement entendu parler en tant qu'amateur de cigares. Au cas où vous ne le sauriez pas, Che Guevara était le bras droit de Fidel Castro, l'homme qui a dirigé Cuba d'une main de fer pendant près d'un demi-siècle.

L'histoire des premiers cigares Cohiba, ou comment Castro la raconte, est qu'un jour un de ses gardes du corps nommé Bienvenido « Chicho » Perez fumait un cigare très aromatique. Castro lui a demandé simplement ce qu'il fumait, ce à quoi l'homme a répondu que c'était un cadeau d'un ami, et non un cigare de marque. Castro tire une bouffée du cigare et dit immédiatement : "Trouvons cet ami", ce qu'ils font. Ils entrent en contact avec le créateur du cigare nommé Eduardo Rivera qui travaillait à l’usine de La Corona à Havane. Il leur explique le mélange de tabac qu'il utilise ainsi que la méthode d'emballage, entre autres détails qui sont d'une importance vitale pour créer un cigare de qualité.

Fidel Castro Che Guevara cigare Cohiba

Peu de temps après, Castro confie à Che Guevara l'une de ses premières tâches en tant que ministre de l'industrie du nouveau gouvernement cubain. Le Che a commencé par sélectionner les meilleurs spécialistes en termes d'agronomes, de maîtres cigarier et de directeurs d'usine. L'idée du Che derrière Cohiba était de produire des cigares de la plus haute qualité pour les hauts fonctionnaires cubains. Cela signifiait que toute la fabrication devait se faire sous des mesures de sécurité strictes et en utilisant uniquement le meilleur tabac et les meilleurs cigariers. Aujourd'hui, les cigares Cohiba ne sont plus fabriqués dans le cadre de mesures de sécurité aussi strictes, mais la tradition consistant à n'employer que le meilleur de ce que Cuba peut offrir est toujours aussi forte.

Les trois premiers modèles Cohiba ont été expédiés depuis El Liguito en 1968. Malheureusement pour Che Guevara, il n'a jamais eu l'occasion de voir le grand succès que connaîtraient les cigares Cohiba, ni de goûter au produit fini, car il a été exécuté un an plus tôt, en 1967. Les trois premiers cigares étaient les Lanceros (grand panatella), les Coronas spéciaux (Corona) et les Panatellas (Cigarettes).

Le bureau d'État cubain de commercialisation du tabac a eu l'idée du nom Cohiba en 1968. Le mot Cohiba est le nom que les indigènes de Cuba donnaient au rouleau qu'ils préparaient avec des feuilles de tabac. Le peuple cubain connaissait déjà l'usage du tabac et l'utilisait avant l'arrivée des Espagnols.

Le grand succès des cigares Cohiba n'est venu que bien plus tard que la formation initiale, en 1982, avec la commercialisation de la marque. Cohiba a été lancé en tant que marque de cigares premium sur des marchés autres que les États-Unis, en raison de l'embargo de JFK. Une gamme composée des trois premiers modèles de cigares a été lancée à l'occasion de la Coupe du monde organisée par l'Espagne. Elle comprenait le Panetela, le Corona Especial et le Lancero. Cela a fait de Cohiba un succès presque instantané !

Le tabac des cigares Cohiba

Le tabac utilisé pour les cigares Cohiba provenait, et provient toujours, des Vegas Finas de Primera (champs de première classe) de Cuba. L'emplacement de ces champs a été un secret étroitement gardé pendant de nombreuses années, une sorte de véritable miracle puisque le Che a réussi à cacher plus de 283 hectares de champs de tabac au total ! Cette mesure était certainement nécessaire, car la CIA américaine était au courant de la tentative du Che de révolutionner les industries cubaines et avait des plans de sabotage et de subterfuge. Elle avait également pour projet la conception d'un cigare explosif qui pourrait être utilisé pour assassiner les hauts responsables cubains.

Seuls dix champs sélectionnés sont utilisés pour produire le tabac des cigares Cohiba. On estime que seule la production de cinq champs est utilisée à la fin du processus de fabrication des cigares, en raison de mesures strictes de contrôle de la qualité. Le tabac utilisé comme tripe est unique aux cigares Cohiba en raison d'un troisième processus de fermentation spécial dans des barils en bois. Cette méthode vise à produire un goût plus doux que celui des autres cigares.

champ de tabac cigares cohiba

L'introduction des nouveaux cigares Cohiba

Après le succès international de 1982, avec des chiffres de ventes exceptionnels et une grande marge d'expansion, l'équipe dirigeante de Cohiba a décidé qu'il était temps d'ajouter trois nouveaux cigares, le Robusto, l'Exquisito et l'Esplendido. Associé aux trois modèles cités précédemment (le Panetela, le Corona Especial et le Lancero), cet ensemble de six modèles de cigare est appelé la Línea Clásica

Trois ans plus tard, en 1992, Habanos SA à lancé les premiers cigares que la marque à nommé la Línea 1492. Il y avait cinq modèles, nommés ainsi pour commémorer le 500ᵉ anniversaire de la découverte de Cuba par Christophe Colomb. L'ensemble de cigares comprenait le Siglo I, le Siglo II, le Siglo III, le Siglo IV et le Siglo V. Un Siglo VI a ensuite été ajouté en 2002.

Cohiba produit également des cigares fabriqués à la machine et des mini cigarillos tels que les Cohiba clubs. Des produits autres que des cigares ont aussi été commercialisés sous la marque Cohiba, comme les cigarettes Cohiba et le cognac Cohiba. Les cigares Cohiba sont sans aucun doute parmi les meilleurs produits de Cuba.

Quelques faits intéressant sur la marque de cigare Cohiba

En quelques décennies, Cohiba est passé du statut de marque privée de Fidel Castro à celui de cigare le plus reconnaissable et le plus recherché au monde. Au même titre que le champagne millésimé Dom Pérignon, les Rolls Royce et les montres Patek Philippe, le nom de Cohiba est désormais synonyme de produits de luxe, et pour la plupart, ils sont à la hauteur de l'engouement.

Voici quelques faits qui illustrent la folle histoire de cette marque de cigare aujourd’hui mondialement reconnue pour ses cigares de haute qualité !

Cohiba signifie "tabac"

Le nom "Cohiba" vient d'un mot désignant le tabac utilisé par la tribu indigène des Taïnos. L'emblème de la marque est une représentation graphique d'un indigène cubain. La décision de nommer le cigare Cohiba est attribuée dans l'histoire officielle à Celia Sanchez Manduley, une ancienne combattante de la guérilla qui est devenue l'une des plus proches confidentes de Castro. 

Les experts locaux en cigares affirment qu'il existait autrefois à Cuba, avant la révolution, une petite marque régionale portant ce nom, mais qu'elle avait cessé d'exister. Celia Sanchez Manduley aurait dit à Castro que Cohiba devrait être le nom de son cigare.

Cohiba fait partie des premières marques de cigares cubains

En ce qui concerne les marques de cigares cubains, Cohiba est assez jeune. Un grand nombre des marques cubaines que vous voyez aujourd'hui étaient privées avant la révolution et ont ensuite été nationalisées, mais pas Cohiba. 

Elle a été créée en 1966, après la Révolution, spécialement pour Fidel Castro. La marque Cohiba est tout à fait symbolique du Cuba de Castro et une icône de la Révolution elle-même.

L'argent ne pouvait pas vous acheter un Cohiba

Pendant de nombreuses années, la seule façon d'obtenir un Cohiba était que Castro lui-même vous en donne un. Les cigares étaient distribués de manière sélective comme cadeaux diplomatiques aux dignitaires, aux chefs d'État ou à toute personne que Castro jugeait digne d'une fumée aussi splendide. 

À l'époque, le mystérieux cigare n'existait qu'en une seule taille, le Lancero avec une longueur de 19 centimètres avec 39 de diamètre de bague.

Finalement, vous avez pu acheter un Cohiba

Les Cohibas n'ont pas été commercialisés avant 1982, et vous ne pouviez les acheter qu'en Espagne. La marque se déclinait en trois tailles commerciales : Lancero, une taille connue dans les usines sous le nom de Laguito No. 1 ; Corona Especial, pour Laguito No. 2, et Panetela, pour Laguito No. 3. Les cigares de plus grande taille n'ont fait leur apparition qu'en 1989, après le lancement mondial de Cohiba. Les nouvelles tailles étaient le Robusto, l'Esplendido de taille Churchill et le très petit Exquisito.

Cohiba se décline en quatre gammes

La marque la plus célèbre de Cuba se décline en quatre séries : La ligne de base, officiellement appelée Línea Clásica ; la série Siglo, connue sous le nom de Línea 1492 ; la ligne Maduro, appelée Maduro 5 ; et les Behikes, nommés Cohiba Behike BHK Series.  

Comme si les Cohibas n'étaient pas assez chers, les Behikes vous coûteront encore plus cher, car ils sont considérés comme le sommet de la gamme Cohiba.

cigare cubain cohiba behike

La série Siglo a été créée pour combler une lacune

Au cas où vous ne le sauriez pas, Davidoff a commencé comme une marque cubaine éphémère. Quel est le rapport avec Cohiba ? Lorsque la production de Davidoff a été transférée en République dominicaine, Cuba avait un vide à combler. L'industrie cubaine du cigare a donc créé la série Cohiba Siglo en 1992. 

Officiellement appelée Línea 1492, la série de cigares Siglo correspondait à certaines des tailles que l'on trouvait auparavant dans la ligne Davidoff. Le Siglo I, par exemple, est de la même taille que l'ancien Davidoff Château Haut Brion. Le Siglo II correspond au Château Margaux. Le Siglo III, le Château Mouton-Rothschild. Et le Siglo IV, le Davidoff 5000. Les Siglo V et VI, en revanche, ont leur propre taille.

L'usine mère de Cohiba est El Laguito.

Vous ne pouvez pas le manquer. El Laguito est le grand manoir jaune situé dans le quartier feuillu de Miramar à La Havane, et il est consacré à la fabrication des cigares Cohiba. Le manoir a été construit par un magnat de l'industrie cubaine nommé Alberto Casimiro Fowler, mais il est devenu par la suite l'usine Cohiba. 

Le logo Cohiba est inscrit en caractères gras sur le mur de l'escalier et est visible dès que vous entrez dans le hall. El Laguito, cependant, n'est pas la seule usine qui fabrique Cohiba. Pour répondre à la demande, Habanos SA a réparti la production dans d'autres usines, mais la croyance générale veut que les meilleurs Cohibas proviennent d'El Laguito.

El laguito - usine cigare cohiba

Les plantations sont secrètes

Très peu de plantations de tabac à Cuba produisent un tabac suffisamment distinct pour être utilisé pour la marque Cohiba, et Habanos SA ne dit pas quelles sont les exploitations qui font l'affaire. Nous savons qu'elles sont situées à Pinar del Río, mais c'est assez vague. Certains agriculteurs pourraient prétendre que leur tabac est utilisé pour Cohiba, mais la vérité est assez difficile à vérifier à moins d'être employé par Habanos SA.

Vous avez (probablement) fumé un faux cigare

Comme pour de nombreux produits luxueux comme les violons Stradivarius, les sacs à main Louis Vuitton ou les vins Petrus, il existe de la contrefaçon. Ainsi, parce que les Cohibas sont également un produit de luxe recherché, ils sont contrefaits plus que toute autre marque de cigare dans le monde. 

C'est pourquoi on voit de faux Cohibas vendus dans les rues de Cuba et dans les boutiques de souvenirs sur les plages des Caraïbes, tout comme on voit de faux sacs à main vendus dans Canal Street à New York. 

Ces Cohibas que votre gendre a achetés sur la plage de Cancún ? Ils sont faux. Tout comme les Cohiba que votre soi-disant "contact" obtient à Cuba auprès de personnes qui sont censées travailler à l'usine El Laguito et qui les font sortir en douce par la porte arrière.

Coupe Cigare

Le nom Cohiba fait toujours l'objet d'un litige

C'est un procès qui ne veut pas mourir. Depuis que General Cigar Company a commencé à vendre des Cohiba dominicains aux États-Unis dans les années 1980, il y a eu des procès, des contre-poursuites, des appels, de nombreuses audiences, des décisions contradictoires et des allers-retours qui ont duré des décennies. 

Les lois sur les marques commerciales s'appliquent-elles lorsqu'un embargo commercial est imposé au pays même qui détient la marque ? Les tribunaux ne parviennent pas à se mettre d'accord sur une réponse. Officiellement appelée Empresa Cubana del Tabaco v. Culbro Corp, l'affaire est maintenant en attente d'un nouveau procès devant le Trademark Trial and Appeal Board de l'USTPO.

Le design de la bague a évolué de façon spectaculaire

Le design est passé de simples points et de lettres grossières aux hologrammes anti-contrefaçon technologiquement avancés d'aujourd'hui. Au fil du temps, les bagues se sont développées et ont évolué au point que les premières bagues ne ressemblent pratiquement pas aux actuelles. 

Si les anciennes bagues étaient assez faciles à falsifier, chaque nouvelle version est devenue un peu plus sophistiquée. D'abord, les points se sont transformés en carrés. Puis, les lettres noires plates sont devenues des gaufrages dorés. Aujourd'hui, les bagues sont imprimées avec des hologrammes de haut en bas, qui sont plus difficiles à reproduire.

C'est le seul cigare cubain commercialisé ayant un calibre de 60

Lorsque Cohiba a eu 50 ans en 2016, il a été commémoré par une cave à cigare Elie Bleu dont le prix de vente s'élève à plusieurs centaines de milliers de dollars. Dans cet humidor se trouvent 50 cigares Cohiba 50 Aniversario, chacun mesurant 17,8 centimètres par 60 de diamètre de bague. 

Cohiba s'en est approché en 2014 avec l'édition limitée Robusto Supremo à 58 de bague, mais jusqu'à présent, le 50 Aniversario est le seul cigare cubain commercialisé à atteindre une bague complète de 60.

C'est la marque la plus chère de Cuba

Les Cohibas sont de loin les cigares de production régulière les plus chers vendus dans le monde. Au Royaume-Uni, un Cohiba Robusto se vend 34,30 £, soit environ 41 €. Au Canada, ce cigare coûterait approximativement 70 dollars canadiens (52 dollars américains). Les Behikes sont encore plus chers, avec des prix dépassant les 100 $ par cigare sur certains marchés, quand vous parvenez à en trouver.

Les Cohibas cubains bon marché n'existent pas

Les Cohibas à prix réduit n'existent pas. La demande dépasse de loin l'offre et les coûts de gros des Cohiba sont tout simplement trop élevés pour que quiconque puisse les proposer à moindre coût. S'ils sont moins chers que d'habitude, il est fort probable qu'ils ne soient pas réels. 

Arrêtez de chercher une bonne affaire. C'est une illusion de croire que vous parviendrez à mettre la main sur un Cohiba cubain à moindre coût. Au lieu de gaspiller votre énergie à essayer d'économiser de l’argent, essayez plutôt de trouver un revendeur de bonne réputation. Vous pouvez, par exemple, vous orienter vers les magasins franchisés La Casa del Habano.

Conclusion

Cet article dédié à l’emblématique marque de cigares cubains Cohiba touche à sa fin. Nous espérons que vous aurez pu en apprendre davantage sur son histoire fascinante. Vous comprenez maintenant mieux ce qui a fait la légende de cette marque de cigare. Si ce n’est pas encore fait, nous vous suggérons de goûter aux délicieuses saveurs des cigares Cohiba ! 


Recevez nos articles dans votre boite email.